Culte du Dimanche

MESSAGE AUDIO DU DIMANCHE 13 MAI 2018 PASTEUR YAKAHORO (CÔTE D'IVOIRE)

Résumé du message du dimanche 1er juillet 2018

Thème : Nous sommes les premières solutions de nos problèmes

Prédicateur : Pasteur Joël Farba DIOUF

Versets bibliques de base   : 2 Rois 4, 1-7

 

2 Rois 4, 1-7 : « 1 Une femme d'entre les femmes des fils des prophètes cria à Élisée, en disant : Ton serviteur mon mari est mort, et tu sais que ton serviteur craignait l'Éternel ; or le créancier est venu pour prendre mes deux enfants et en faire ses esclaves. 2 Élisée lui dit : Que puis-je faire pour toi ? Dis-moi, qu'as-tu à la maison ? Elle répondit : Ta servante n'a rien du tout à la maison qu'un vase d'huile. 3 Et il dit : Va demander au dehors des vases chez tous tes voisins, des vases vides, et n'en demande pas un petit nombre. 4 Quand tu seras rentrée, tu fermeras la porte sur toi et sur tes enfants ; tu verseras dans tous ces vases, et tu mettras de côté ceux qui seront pleins. 5 Alors elle le quitta. Elle ferma la porte sur elle et sur ses enfants ; ils lui présentaient les vases, et elle versait. 6 Lorsque les vases furent pleins, elle dit à son fils : Présente-moi encore un vase. Mais il lui répondit : Il n'y a plus de vase. Et l'huile s'arrêta. 7 Elle alla le rapporter à l'homme de Dieu, et il dit : Va vendre l'huile, et paie ta dette ; et tu vivras, toi et tes fils, de ce qui restera. »

 

Nous les Chrétiens, sommes nombreux à mener une vie difficile et compliquée. Nous courrons de pasteurs à pasteurs et d’églises à églises à la recherche des miracles. Il y a des chrétiens qui disent tel est mon pasteur, tel autre aussi est mon pasteur. Ainsi faisant certains abandonnent Dieu, car ils sont souvent déçus. Or un chrétien doit faire partie d’une seule assemblée et avoir un seul pasteur. Jésus est la solution.

 

Le passage lu nous parle d'une veuve et du prophète Élisée. Il est dit que le défunt mari craignait Dieu et pourtant il est mort en laissant des dettes à la famille. La femme veuve était perturbée de cette situation et elle est venue vers l’homme de Dieu qui lui a posé deux questions. La première question est « qu’est-ce qu’il pouvait lui faire » et la deuxième, c’est « ce qu’elle a dans sa maison ». Ces questions prouvent que c’est la femme qui est sa première solution alors que pour la veuve, c’est l’homme de Dieu qui est sa solution. Dieu a mis en nous des talents, quelque chose de très importante.

Nous pouvons lire aussi une autre histoire dans Jean 5, 2-9 : « 2 Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s'appelle en hébreu Bethesda, et qui a cinq portiques. 3 Sous ces portiques étaient couchés en grand nombre des malades, des aveugles, des boiteux, des paralytiques, qui attendaient le mouvement de l'eau ; 4 car un ange descendait de temps en temps dans la piscine, et agitait l'eau ; et celui qui y descendait le premier après que l'eau avait été agitée était guéri, quelle que fût sa maladie. 5 Là se trouvait un homme malade depuis trente-huit ans. 6 Jésus, l'ayant vu couché, et sachant qu'il était malade depuis longtemps, lui dit : Veux-tu être guéri ? 7 Le malade lui répondit : Seigneur, je n'ai personne pour me jeter dans la piscine quand l'eau est agitée, et, pendant que j'y vais, un autre descend avant moi. Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton lit, et marche. 9 Aussitôt cet homme fut guéri ; il prit son lit, et marcha. » Dans ce passage, le Seigneur Jésus a posé la question au malade en lui demandant s’il voulait être guéri. Après, Jésus lui a demandé de se lever et de prendre son lit et de rentrer. Si le malade n’avait pas écouté Jésus et fait ce qu’il lui a demandé de faire, il serait toujours resté là sans être guéri.

Je vous pose aussi la question ce matin, qu’avez-vous chez vous ? Allez faites en usage et vous aurez la solution à vos problèmes. Le Seigneur attend de toi ce que tu feras pour avoir la solution à tes problèmes. Es-tu prêt à agir, investir, tout faire pour avoir la solution ? Nous sommes les premières solutions à nos problèmes.

Qu’as-tu dans ta main ? demanda Dieu à Moïse. Moïse a répondu en disant qu’il avait un bâton entre ses mains. Dieu l’a utilisé pour faire des merveilles. Pour Moïse, ce bâton était insignifiant mais pas pour Dieu. Nous avons la solution entre nos mains, faisons-en usage et nous aurons des solutions à nos problèmes.

Arrête de regarder à l’extérieur. Dieu veut te communiquer quelque chose. Ce qu’il a fait avec les autres, il peut le faire avec toi aussi.

Voyons un autre cas dans Actes 3, 1-9 : « 1 Pierre et Jean montaient ensemble au temple, à l'heure de la prière : c'était la neuvième heure. 2 Il y avait un homme boiteux de naissance, qu'on portait et qu'on plaçait tous les jours à la porte du temple appelée la Belle, pour qu'il demandât l'aumône à ceux qui entraient dans le temple. 3 Cet homme, voyant Pierre et Jean qui allaient y entrer, leur demanda l'aumône. 4 Pierre, de même que Jean, fixa les yeux sur lui, et dit : Regarde-nous. 5 Et il les regardait attentivement, s'attendant à recevoir d'eux quelque chose. 6 Alors Pierre lui dit : Je n'ai ni argent, ni or ; mais ce que j'ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ de Nazareth, lève-toi et marche. 7 Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes ; 8 d'un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu. 9 Tout le monde le vit marchant et louant Dieu. »

Lève-toi et regarde ce que Dieu a mis en toi. Ce que tu as en toi est plus que ce que tu cherches dehors. Il y a un trésor en nous. Souvent nous disons que Dieu nous a abandonnés, il nous a oubliés. Non il ne nous a pas oubliés. Nous devons veiller à avoir une vie selon la volonté de Dieu. La parole de Dieu dit que si le juste crie, Dieu l’entend. Nous sommes la première solution à nos problèmes. Nous devons en être conscients, sinon nous continuerons à chercher une solution que nous avons déjà en nous. Ce que Dieu nous demande est de donner ce que nous avons en nous et il en fera ce qu’il doit en faire pour notre solution.